«

»

Sep 06

Divorce : Adultère par vengeance

Divorce : Adultère par vengeance
Vous aimez cet article ?

 

Adultere vengeance

Adultere vengeance

 

 

La question de l’adultère revient très fréquemment dans les questions de divorce. En effet, l’adultère fait partie des causes les plus connues de demande de divorce pour faute.

Vous trouverez sur notre site pas mal d’informations autour de ce sujet, les erreurs et fautes dans le cadre d’un divorce (http://divise.fr/category/erreurs-et-fautes/ ). Si le sujet du divorce pour faute vous intéresse plus particulièrement, nous vous invitons à lire cet article http://divise.fr/divise-le-divorce-pour-faute-en-6-questions-clefs/ qui vous permettra d’avoir une vision globale du divorce pour faute et l’accès à des liens vers d’autres sites qui nous semblent intéressant de connaitre. Allez voir, ça coûte moins cher que de mal démarrer ça procédure de divorce ! Croyez-moi…

Revenons sur l’adultère. Qui, victime d’un adultère, n’a pas voulu faire pareil, par vengeance ? Ou plus simplement pour faire mal à l’autre, pour lui faire vivre la même souffrance, la même douleur, lui faire ressentir cette humiliation profonde, ce sentiment de trahison. Combien d’entre nous en a eu au moins une fois l’idée ?

Nous n’allons pas ici discuter sur le bien ou mal fondé de cette attitude. Non. Nous allons plutôt voir ensemble si par hasard il n’y aurait pas un risque à rendre la monnaie de sa pièce au conjoint infidèle.

Reprenons la chronologie des faits en 3 temps:

1.La procédure n’est pas encore engagée

Donc, là, c’est le début de la guerre, on veut se rendre coup pour coup. Le risque, comme tout le monde est fautif, si une procédure de divorce est lancée, ça sera forcément aux torts partagés. Les excuses du genre « c’est lui qui a commencé », ça ne marche que dans les cours de récréation du primaire. Le juge est un adulte, tentez le coup si vous voulez mais vous avez peu de chance qu’on vous écoute.

2.La procédure est engagée

Dans ce cas, on est sur de la rancune, de la douleur. Parfois, un sentiment de liberté voir de revanche sur les années passées peut faire naître l’idée de faire pareil. Les conseils mal avisés des copains, copines « t’as qu’à faire pareil ». Là, pareil, pendant la procédure vous êtes toujours mariés, et oui… Ça veut dire que les obligations du mariage sont toujours applicables.

Petit rappel :

Un petit rappel concernant les devoirs et droits des époux (Texte : http://legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000006136137&cidTexte=LEGITEXT000006070721) :

  • Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance.
  • Les époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille. Ils pourvoient à l’éducation des enfants et préparent leur avenir.

http://divise.fr/divorce-pour-faute-attention-aux-reseaux-sociaux/

3.La procédure est terminée

La procédure est terminée quand le jugement de divorce est prononcé, la liquidation du régime matrimonial à lieu (vérifiez bien ce point avec votre avocat) et vous êtes libre !

Oui, oui ! Vous êtes libre quand le mariage est dissous, pas avant ! Restez prudent !

 

Si vous souhaitez d’autres informations sur ce sujet, allez lire l’article « UN ADULTÈRE COMMIS DURANT LE DIVORCE EST-IL FAUTIF ? L’AVIS DE L’AVOCAT » sur lien suivant : https://www.capital.fr/votre-argent/un-adultere-commis-durant-le-divorce-est-il-fautif-lavis-de-lavocat-1305628

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>